Français - Instituto de Cultura Puertorriqueña Français - Instituto de Cultura Puertorriqueña

Campechada 2013

Français

La Campéchada 2013 célèbre l’œuvre du « Peintre du Peuple » : Rafael Tufiño[1].

Le Comité Organisateur de la Campéchada 2013 est heureux de vous annoncer l’ouverture de la troisième édition du festival artistique et culturel le plus important de Porto Rico qui se déroulera du 15 au 17 novembre et qui sera dédié à l’oeuvre du “Peintre du Peuple”: Rafael Tufiño.

La Campéchada 2013 va transformer le quartier historique de San Juan en une grande scène où se joueront des pièces de theâtre, des concerts, des scénettes, où auront lieu diverses conférences, et discussions, où seront lus des contes et des poésies, où les peintres s’exprimeront en direct. Ce sera également l’occasion d’assister à la 3ème Foire de l’Artisanat des Découvertes, à la grande joute des musiciens de “Plenas”, à l’exposition des producteurs de café, à la Finale des Troubadours, à la Grande Fête de la Musique Portoricaine et à la Fête du “Cuatro”[2] Portoricain entre autres toutes les nombreuses activités proposées.

Une des œuvres-icônes de Rafael Tufiño est la célèbre oeuvre murale intitulée “La Plena[3], appartenant à la Collection de l’Institut de Culture Portoricaine et qui, actuellement, intègre l’exposition “Interconnexions’” du Musée de l’Art de Porto Rico (MAPR).Cette impressionnante oeuvre murale, de 15 pieds de haut sur 30 de large, a été restaurée par le Département de Conservation du MAPR et l’Institut de  Culture Portoricaine et sera dévoilée au cours du mois d’octobre.

Pour célébrer et faire connaître cette oeuvre maîtresse, “La Plena”, au public, celle-ci va servir d’axe central aux différentes créations artistiques qui intègreront la Campéchada 2013 au travers de scénettes rappelant les personages de l’oeuvre murale ainsi que des discussions et conférences sur le rythme “autochtone”, bien de chez nous, avec évidemment le concours de tous nos joueurs de tambours pour une grande rencontre de musiciens et de chanteurs de « plenas ».

La Campéchada est une initiative qui a débuté en 2011. La première édition a été dédiée au peintre José Campéche, dont le nom est à l’origine du nom de cette grande manifestation culturelle. En 2012, l’évènement a consacré le peintre Francisco Oller et son oeuvre. Depuis ses débuts, cette manifestation a réuni plus de 150 000 personnes. C’est une plateforme qui a déjà exposé le talent de plus de 1000 artistes provenant de disciplines diverses de toute l’île.

Pour de plus amples informations sur la programmation et la logistique de la Campéchada 2013, nous vous invitons à vous rendre sur notre page facebook  www.Facebook.com/campechada et /ou à suivre l’événement sur www.twitter.com/campechada et aussi sur notre site : www.icp.gobierno.pr .


[1] RAFAEL TUFIÑO (Fiche technique du Musée de l’Art de Porto Rico)

Rafael Tufiño est né à Brooklyn, New York, en 1922, de parents portoricains. Il commence ses études artistiques à Porto Rico avec le maître espagnol Alejandro Sánchez Felipe. Avec l’aide de Juan Rosado, qui présidait la ‘American Artist Profesional League’, de Porto Rico, il va à México et estudie à l Académie de San Carlos, sous la direction de Chávez Morado, Zalce, Castro Pacheco y Luna. Il a cours, également, à México avec Benjamín Coña, Ernesto Jorajuria, Dublán, Centeno y Pallares. A son retour à Porto Rico, il intègre la “División de Educación de la Comunidad”, et le Centre d’Art Portoricain. En 1956, il reçoit la bourse Guggenheim et réalise la "Série du Café". Il a travaillé à l’Ecole des Arts Visuels de l’ Institut de Culture Portoricaine et il a exposé ses peintures et ses gravures dans plusieurs salles d’exposition à Porto Rico, aux USA, en Amérique Latine et en Europe. Il participe à la Biénnale de México (1958), alors que la Bibliothèque du Congrès, de Washington acquiert une de ses oeuvres, et la “Reinhold Publishing Co.” publie une de ses affiches pour un de ses annuaires, au cõté d’ artistas importants d’ Europe et des USA. Il a dédié sa vie à l’art et il a collaboré à la propagation et à la conservation de la culture portoricaine,  tant à Porto Rico qu’à l’étranger.

[2] El cuatro est un instrument de 5 cordes métalliques que se jouent deux à deux (cordes doubles) un peu plus petit que la guitare avec une forme qui rappelle celle du violon.

[3] La Plena , le titre de l’oeuvre vient du mot “ plena” qui est une musique avec chant et danse  originaire de Porto Rico.